Art Énergie -

Art Création

Retrouvailles de l'émerveillement

Grand Parcours 2
  • Charlotte Beaudoin

    Fichier HTML

    Mon expérience du grand parcours de la Fleur de vie – après les 6 premiers mois du parcours

    Quand j’ai commencé le grand parcours de la Fleur de vie, j’avais déjà eu l’occasion de faire deux séminaires d’une semaine chacun avec Cindy, dans le cadre des séminaires de Guy Corneau avec Production cœur.com. Il me semblait que mon contact avec Cindy était privilégié et puissant … elle me connaissait et j’avais une confiance sans limite en elle, alors je m’y abandonnai totalement sans hésitation, ni réserve. L’Amour, la complicité, le regard bienveillant de Cindy, il me semblait que tout était au rendez-vous.

    Je savais qu’il n’était pas nécessaire de savoir dessiner, mais mon souci de la performance et de faire des « beaux dessins » m’ont quand même rattrapé … comment m’abandonner sans eux? Les mettre de côté … C’est là que l’accompagnement de Cindy, pour moi, a commencé à faire son œuvre. Elle nous guide dans l’expérience de la dynamique des couleurs à travers des mouvements, des tissus, des fleurs que nous apportons à nos rencontres … Mais pour moi, c’est à travers mon corps, dans le mouvement dynamique de la couleur que commence à naître en moi cette mouvance. La couleur porte la vie et elle lui donne une dynamique qui lui est propre … le rouge, le jaune, le vert … chacun, à tour de rôle et progressivement, tout en douceur, éveilleront en moi le mouvement de la vie … de telle sorte que quand arrivait le temps de poser un geste, mettre un premier mouvement sur la toile avec la couleur explorée, la performance fit place à un ressenti subtil qui naissait dans mon corps. La couleur crée une dynamique en moi qui se traduit par un mouvement, qui rendu devant le lutrin amena un geste, une forme particulière que je dessinai sans y penser, sans la chercher … mon mental étant complètement absent de ce processus. Puis à chaque fois, en moi ça fait wow!! C’est comme si c’était de la magie…

    Puis Cindy nous fait aussi explorer une technique de dessin avec les nombres … 1, 2, 3 … pourquoi les nombres? C’est comme si je n’avais jamais compris d’où ils venaient eux et à quoi ils devaient servir … Mais bon, comme ma confiance en Cindy est totale, je suis le processus … mais moi je n’ai pas cette aisance avec les chiffres, je suis une perceptive, je sens les choses et les ressens au plus profond de moi, que vient faire les chiffres là-dedans?!!! Mon mental embarque à cent mil à l’heure!! C’est difficile, j’entre dans une zone d’inconfort total … faut calculer, trouver des angles, tracer des lignes avec une règle … quel contraste!! Mais bon, je suis toujours Cindy … la comparaison avec les autres participants du groupe embarque aussi … leur dessin est bien plus beau que les miens!! Mes figures sont simples, quasiment simplistes à comparer aux autres … ouf que c’est inconfortable!! Où va-t-on avec cela? Quand est-ce que l’on va recommencer à danser avec les tissus? … Mais à la fin de la journée tout prend forme … de la dynamique de la couleur, à l’aquarelle sur la toile et au nombre, des thèmes propres à nos vies émergent … les multiples possibilités, la portée de la poule porteuse, la propulsion de la guerrière pacifique de la lumière, le cocon, la main qui accueille et prend soin … de jour en jour, de rencontre en rencontre, puis entre les rencontres, c’est comme si le mouvement de la vie s’était éveillé en moi. Ce mouvement me révèle à moi-même, il me parle de moi, de ce que je porte, comme aucun autre processus ou démarche ne m’a éveillé à la vie que je porte en moi … c’est comme si chacune de mes cellules s’étaient mises à pétiller et vibrer comme les cordes d’une guitare. Je deviens sensible à mon rythme, mes états, comme si je devenais plus consciente de moi … observatrice … et je n’ai plus le sentiment de les subir car je finis par comprendre – mais sans le raisonnement critique de mon mental – que tout cela me parle de moi comme aucun autre ne peut le faire.

    Après trois mois, ce mouvement de la vie est tellement puissant en moi que je constate par toute sorte de p’tites choses de la vie quotidienne, que le thème de notre prochaine rencontre s’annonce en avance … c’est un peu drôle à expliquer … le thème de l’union par exemple, que Cindy nous fait explorer lors de l’exploration du mauve … bien une semaine avant notre fds ensemble tout le groupe, j’ai une belle soirée avec une de mes sœurs, le contact est superbe, de beaux échanges, riches et profonds. Alors en revenant chez-moi je décide de faire un dessin … hé oui, je reprends la fameuse technique des nombres!! Et spontanément le ressenti, le mouvement amène une forme que j’intitule « union ». Je sentais vraiment fort en moi l’union qui nous unissait ma sœur et moi, mais je sentais aussi comment la vie nous unissait dans ce que l’on vivait, séparément mais aussi ensemble, différent mais aussi semblable.

    Puis maintenant, après 6 mois, les paroles ou les thèmes qui me touchent profondément, génèrent une vibration en moi, un mouvement et là je me suis mise à me laisser porter par la mouvance, le geste qui nait. Puis sur mon petit calepin à dessiner, je me laisse déposer la forme qui nait … sans réfléchir, ni chercher quoi que ce soit, je sens le geste, la forme dans mon corps. Puis en le dessinant, il me permet d’entrer encore plus profondément dans mon expérience de ce thème qui a résonné en moi … Comme par exemple, en mai, je suis allée faire un séjour de silence pour me reposer, notre accompagnatrice nous présentait un p’tit propos le matin et le soir, au coucher du soleil, elle nous guidait dans une méditation. Quasiment à chaque jour un thème résonnait en moi … consentir à la paix, ouvre la main avec confiance, se laisser aimer … de cette vibration dans mon corps, le mouvement naissait tout naturellement, je le dessinais dans mon calepin, puis je le reproduisais avec la technique des nombres. Et c’est là que j’ai commencé à sentir la Fleur de la vie … c’est comme si c’était un mandala, mais c’est différent car c’est MON mouvement à moi, c’est MA sensation, MON thème qui a résonné dans MON corps … Après avoir dessiné ces thèmes avec mon mouvement de vie dans mon corps, j’affiche mon dessin sur un mur ou je le mets dans un cahier où je peux le voir et le regarder aussi souvent que je le veux pendant la journée, puis quand je m’arrête pour le regarder je sens toute la puissance vivante et vibrante qui en ressort. MA Fleur de vie me parle de moi comme aucune autre ne peut me parler de moi … Je sens qu’elle m’accompagne.

    Charlotte

    + -
  • Lucille Bilodeau

    Fichier HTML

    Le Grand Parcours de la Fleur de Vie 2011

    Jung nous dit que le plus important, ce n'est pas arrive, mais le trajet. Trajet, itinéraire, circuit, parcours... Et si je regardais ma vie sous l'angle d'un Grand Parcours ? Pourquoi pas ! Ce faisant, je découvre une Fleur, une Fleur magnifique. Et même, une Fleur de Vie.

    Une Fleur de Vie, c'est comme une mise en image de « qui je suis », une fleur qui décrit mon Temple intérieur, une fleur qui symbolise l'intégration de mon âme, de mon cœur et de mon esprit. Alors... Sur la lancée de ce parcours, qu'ai-je appris ? Que me reflètent les travaux accomplis durant ce Grand Parcours ?

    Dès les premiers exercices, j'honore mon passé et j'en émerge tel l’œuf au sein duquel germe le sacré. Par la suite, se manifeste un mouvement tranquille et équilibré rappelant l'envol d'une libellule. Graduellement, on observe soit dans les formes, soit dans les couleurs que j'utilise, un double volet tel un poumon qui respire : tour à tour, force et souplesse, réconfort et mouvance, direction et fantaisie,affirmation et douceur, accueil et éclatement, sable et eau dans le désert, enracinement et envol, énergie féminine et masculine en équilibre, le tout dans la simplicité, la reconnaissance, la fluidité, la légèreté tourbillonnante des personnages en célébration sur un rythme celtique. De mon côté, je sens de plus en plus que la vérité est dans MON Temple intérieur. J'ai de moins en moins besoin des définitions des autres et l'expression « Maître et disciple » de soi-même prend un tout autre sens puisque JE SUIS.

    Cette forme de Parcours ne se fait pas dans la solitude. Ce Grand Parcours se vit en compagnie d'autres Êtres qui eux aussi cherchent à découvrir « qui ils sont », d'autres Êtres qui cheminent vers leur Temple intérieur et visent l'intégration de leur âme, leur cœur et leur esprit.

    C'est alors qu'émergent de très vieilles blessures. Des blessures à la clé de comportements qui m'ont empêchée durant des années d'honorer l'Être de lumière que je suis. C'est pour moi l'occasion de mettre en pratique l'écoute sans jugement, l'amour inconditionnel. Néanmoins, que de larmes versées !

    Au moment de rédiger cette réflexion je reconnais que je saisi le sens de ces propos, mais je suis consciente que l'acquisition de cet ÉTAT n'est pas encore tout à fait en place... En d'autres termes, il me reste à VIVRE le JE SUIS au quotidien.

    Merci !

    Lucille

    + -
  • André Boutin

    Fichier HTML

    Le grand parcours de la fleur de vie

    Quand est venu le temps de dessiner notre fleur de vie, le 8 est automatiquement venu et je ne me suis jamais questionné sur mon choix sauf pour en comprendre le sens.  J’ai donc essayé de trouver une explication du pourquoi j’avais choisi un 8.  En numérologie, le 8 représente l’ouverture à la réalisation de soi-même et au pouvoir matériel.  Il indique une double vie, matérielle et spirituelle ou une vie complète. À l’horizontal, il désigne l’infini.  Il signifie équilibre et organisation, il représente aussi la force et l’impulsivité.  Il est symbole d’équilibre, d’éternité et d’harmonie; c'est la possibilité d'une sagesse infinie.  Le 8 est le nombre du renouveau, d’un nouveau départ, du recommencement.  C'est le nombre des articulations, des passages, de la transformation, de la résurrection et du karma. C'est un nombre christique, la plénitude spirituelle du nombre 7 devenue matérielle.

    En résumé, pour moi le 8 c’est l’équilibre.  Puis en entendant les commentaires sur ma fleur de vie, je me suis rappelé lors de ma première rencontre avec Maître St Germain qu’il m’avait dit que j’étais de la famille des Éclaireurs.  Pour moi en regardant ma fleur de vie, le seul mot qui me vient à l’esprit est justement le mot «éclaireur».  C’est particulièrement intéressant que le dessin de ma fleur de vie, représente justement ma famille d’âme; de retrouver ce thème sans même n’y avoir jamais pensé en cours de route…

    Pour moi, le grand parcours, ce fut un exercice d’être dans le moment présent.  En dessinant tu ne peux faire autrement que d’être dans le moment
    présent.  Tu ne penses ni à hier ni à demain, tu vis le moment présent avec tout ce qu’il t’apporte d’éveil, d’émotion et de joie.

    Pour terminer, en Chine le fait d'être huit à table porte bonheur, le chiffre huit est toujours un heureux présage.  Et c’est ce que je me souhaite, que ma fleur de vie soit un heureux présage dans ma vie.

    André

    + -
  • Louise Capistran

    Fichier HTML

    Le parcours de ma fleur de feu

    L’inspiration de mon engagement dans le parcours de fleur de vie, m’est venue lors de l’exposition des premiers participants, l’an dernier. J’ai été fascinée par la correspondance de la vibration de la Fleur de Vie et des personnes elles-même. J’ai compris que cet engagement m’amènerait à la découverte de mon essence et de mon mandat dans cette vie, ce que je cherche depuis plusieurs années. Je ne savais pas dans quelle aventure je m’embarquais exactement… Ou elle allait m’amener… Par chance, j’étais volontaire ! J’ai voyagé dans des espaces parfois lumineux et ombrageux. Il faut dire que j’avais le goût d’éclairer beaucoup de choses !

    Pour commencer, je me suis aperçue, dès le premier weekend, que j’avais une difficulté à m’enracinée. J’ai réalisé que je n’étais pas totalement incarnée car je n’habitais pas entièrement mon corps. Je me suis coupée des sensations pour moins souffrir étant jeune et à la place j’ai essayé de comprendre les choses avec ma tête et à chercher mes réponses par des outils extérieurs. Ce qui explique mon manque d’assurance et le doute qui m’habitent, parfois…

    Dès le début du parcours, dans les deux premiers jours, s’est révélé ma quête. Le premier jour, nous avons commencé à explorer le chakra de base associé à la couleur rouge, relié à l’enracinement, aux besoins vitaux, à la stimulation, l’incarnation dans la matière, la mise en action. Tout le long, j’ai appris à ressentir dans mon corps, quels étaient l’action et le choix le plus juste à prendre afin de trouver un équilibre et une stabilité intérieure dans ma vie.

    Le deuxième jour, ce fut le tour du chakra du hara, associé à la couleur orange, relié à la renaissance, la croissance et la manifestation concrète de sa création. Pour se faire, j’ai dû m’investir dans un processus de changement et de détachement afin de me libérer, de plus en plus de mes peurs, croyances, mémoires, comportements et aussi de certaines personnes, environnements, reliés à mon passé, afin d’être plus cohérente avec moi-même et naître à qui je suis. Voilà ce que j’ai mis en œuvre durant ces 10 dernier mois. J’ai été au chômage, mais je n’ai pas chômé !

    Le troisième jour de couleur jaune, représente les passages, la pacification, l’ouverture, la légèreté, la joie de vivre…la danse de la vie. Et aussi bizarre que cela puisse paraître, je constate, aujourd’hui, que ma Fleur de Vie contient majoritairement ces couleurs…J’ai découvert, durant tout ce parcours, que je suis une rassembleuse, éclaireuse, organisatrice, animatrice, initiatrice de projets et d’idées. Une fleur de feu effervescente, d’une grande intensité, comme on peut le voir… Qui émane dans tous les sens pour stimuler la vie, la joie et la raison de vivre chez les êtres.

    Il est intéressant de constater en ce moment les opportunités qui se présentent à moi, à mesure que la fleur se finalise. J’ose passer à l’action maintenant, brûler les illusions, créer les évènements pour que mon mandat prenne place, pour le déploiement de mon essence… Me voici, me voilà, tout feu tout flamme ! Puisse ma fleur allumer ou illuminer quelque-chose en vous !

    Merci beaucoup, Cindy pour ton enseignement et ton accompagnement ! Et merci aussi à tout le groupe, vous êtes tous super !

    Louise

    + -
  • Nicole Lanneville

    Fichier HTML

    La Farandole d’amour et de lumière

    Voici le récit d’un grand voyage à la beauté de la vie. Depuis quelques années je travaille sur moi à retrouver l’équilibre entre le masculin et le féminin. J’ai besoin de comprendre les forces de chacun, de les apprivoiser et d’en être consciente.

    J’ai à faire la paix avec mon féminin pour toutes les fois où je n’ai pas pris ma place, été une victime et n’ai pas osé faire. Concernant mon côté masculin, je me suis pardonné de l’avoir négligé, je le laisse prendre sa place. Il m’inspire et me permet de capter par un nouveau regard. Je l’unis au féminin par la création et la concrétisation de ce projet.

    Pourquoi le titre Farandole? Dictionnaire : C’est une danse provinciale exécutée par une chaine alternant des danseurs et des danseuses, au son de flûtes à bec et de tambourins. La Farandole parle de danse d’hommes et de femmes, elle explique bien le mouvement que je vis dans le parcours de la fleur de vie. C’est dans la joie et l’humour, la reconnaissance de qui je suis et la découverte d’une nouvelle façon de me contacter que j’ai vécu ce magnifique voyage.

    La fleur de vie comprend 2 éléments : le graal et la fleur. Le graal est la base de qui je suis, il me propulse par le lotus qui est le feu de ma créativité. L’ibis est l’oiseau qui représente le sacré en moi. Les lutins sont ma joie de vivre au quotidien. Il me permet de déployer le parfum de ma fleur.

    La fleur c’est le mouvement de mon essence. La danse de l’intériorisation et de l’expansion. Elle est l’amour de soi et de l’union avec les autres. Elle est l’émanation de la lumière, de la compassion et de l’harmonie.

    L’accompagnement de Cindy à été précieux, sa compassion, son écoute et l’amour de son travail m’a permis de voir en moi. De partager dans l’accueil ce que j’ai vécu, aussi de comprendre le mouvement des couleurs, des nombres et des formes. D’apprendre une technique de peinture aquarelle. Mais surtout d’apprendre à faire ma fleur de vie, de la sentir, de la ressentir et de la contacter.

    Merci Cindy !

    Nicole Soriam

    + -
  • Nicole Rousseau

    Fichier HTML

    Me reconnaître

    Le grand parcours de la Fleur de Vie a été pour moi un magnifique voyage à travers les ondes de formes qui m'habitent. C'est par l'expérimentation et la découverte des vibrations de chacune des couleurs que Cindy m'a fait danser avec différents aspects de moi-même. Et c'est dans la valse de la lumière et de l'ombre que je me suis reconnue et accueillie davantage au fil des étapes.

    Au début, je me butais avec la peur de m'exprimer et je n'arrivais pas à colorier les formes. Il est entendu que, lorsque nous créons une fleur, il se présente d'abord les ondes de formes qui sont la base ou la structure de la fleur et, la couleur que nous y ajoutons représente notre essence.

    Au fil des semaines, les couleurs se présentaient à moi d’une façon très discrète; comme si je n'osais pas encore exprimer mon élan de créativité avec la justesse ressentie. Cependant, je pouvais constater déjà le mouvement de ma fleur dans son ouverture, sa fermeture, son inspire et son expire, sans vraiment en comprendre toute sa signification.

    C’est plus loin, dans le parcours de création de ma fleur de vie, qu’un moment magique s’est produit… Dans un grand mouvement de revirement, le personnage en moi a fait silence et a cédé sa place. Je me suis retrouvée dans un état sans peur, sans jugement et dans un accueil de tout ce qui m'habitait. Tout était fluide, tant à l'intérieur de moi que sur le papier. Les couleurs se fondaient les unes aux autres, aucun doute ne me venait, il n’y avait que fluidité, douceur, joie et lumière… Je touchais à ma fréquence fondamentale, unie à mon Être et à tout ce qui m'entoure. C'est à ce moment que la compréhension du mouvement s'est installée plus clairement en moi et j’ai ressenti dans mon être la fermeture devenir recueillement…

    J’ai compris alors que cet espace était important pour l'intégration de ma lumière ou mes prises de conscience, et qu’il sera toujours un moment très précieux dans lequel je me choisis pour m’ouvrir davantage à ma lumière. Dans l’expire qui suit naturellement l’inspire, j’ai senti irradier et partager le parfum de cette nouvelle conscience; un peu comme la fleur qui se referme au coucher du soleil pour s'épanouir de nouveau au prochain lever du jour, afin d’offrir encore son divin baume. C’est ainsi, dans ce mouvement empreint de sagesse et d'équilibre, que ma fleur intérieure ne se flétrie jamais, car son inspire devient de plus en plus profond et son expire émane de plus en plus grand, en créant un renouvellement perpétuel de puissance, de créativité et d'amour…..

    Je vous invite maintenant à partager cette expérience avec moi en vous unissant à cette fleur devant vous. L'image ou la forme est ici le véhicule par lequel j'exprime les nuances de couleurs et de lumière de mon être. Je souhaite que, par cette union, vous puissiez ressentir l'intensité de la force créatrice et la douceur de l'amour ainsi que la puissance énergétique renouvelée par le double mouvement de vie, permettant l'éveil à la beauté de votre être et de ce qui vous habite et vous entoure.

    Cindy, je te remercie de partager ta sagesse et ton amour. C'est merveilleux de voir que ta fleur émane et crée ce grandiose jardin de lumière, dans lequel nous sommes tous de magnifiques fleurs. Je remercie également les Fleurs d'âme qui ont partagé ce parcours avec moi. Merci pour votre accueil, votre amour et tous les éclats de lumière et de rire que nous avons partagés. Finalement, un merci tout spécial à Karl, Jonathan et Karyann, car c'est dans votre jardin que mon épanouissement est le plus radieux.

    Nicole

    + -